<< Retour à la liste

Projet de modernisation en Angola: c'est parti!

Lundi 28 mai 2018 - A l'occasion de la visite officielle du Président J. Lourenço en France, le Ministre des finances angolais Archer Mangueira a signé avec Société Générale et en présence de Patrick Bénichou, Président de MFI, l'accord de financement permettant le lancement de la première phase d'un ambitieux contrat de modernisation de l'INAMET.

Cet accord de financement fait suite à la signature du contrat commercial entre MFI et INAMET en juillet 2017, et à son approbation par Décret Présidentiel en avril 2018.

Ce premier projet, d'un montant de 60 millions d'euros financé par la Société Générale au travers d'un crédit acheteur, a été conçu pour initier la mise en œuvre effective du Plan de Développement Stratégique (PDE « Plano de Desenvolvimento Estratégico ») de l'INAMET, dont le principe avait été validé par décret présidentiel en janvier 2014. Le renforcement de l'INAMET s'inscrit dans le partenariat stratégique France-Angola. D'une durée de 3 ans, la Phase 1 a pour objectifs principaux :

* Le renforcement des infrastructures météorologiques du pays au travers du développement du réseau d'observation national
(observation de surface, d'aéroport et radar) et du déploiement d'un système d'information météorologique moderne et intégré.

* La formation initiale et permanente des personnels de l'INAMET
et, de façon générale, le renforcement de son organisation au bénéfice de ses usagers, en conformité avec les meilleures pratiques internationales.

* La mise en place d'une capacité d'alerte et de service
à la fois en direction du grand public, mais aussi des principaux secteurs économiques du pays, sensibles à l'aléa climatique, à savoir : l'exploitation pétrolière, l'agriculture, la santé et l'aviation.

MFI apporte à l'INAMET une solution clé-en-main comprenant à la fois l'ensemble des solutions météorologiques, mais aussi tous les services d'accompagnement nécessaires pour permettre à l'INAMET de bénéficier pleinement et sans délai des nouvelles infrastructures déployées dans le cadre du projet.

Ce projet de modernisation s'annonce riche de bénéfices socio-économiques pour l'Angola. Il permet également au pays de s'inscrire dans la mouvance mondiale de prise de conscience du changement climatique et de se mettre en cohérence avec les conclusions de la COP21 et de l'Accord de Paris, concernant la nécessité de renforcer les services météorologiques nationaux.